Réussir dans l’autoédition est un parcours du combattant, une longue épreuve bien plus éreintante qu’un marathon. Il est crucial de savoir se préparer et d’éviter les multiples erreurs qui durciront encore plus l’effort.

20 erreurs de débutant en autoédition
Erreurs de débutant dans l’autoédition
Séparateur de chapitre

Introduction

En évitant les erreurs qui vont suivre, vous augmenterez considérablement vos chances de réussir.

Le point le plus important, que beaucoup n’osent pas admettre, c’est qu’une fois que votre livre sera autoédité, vous serez un auteur !

Vous serez alors sous les critiques, bonnes ou mauvaises, mais il est important de l’accepter. Votre livre se vendra en grand nombre, ou pas.

La publication est un pari, qu’il faut prendre pour réussir. Une fleur ne poussera pas si la graine n’est pas plantée, dans un environnement bien préparé !

Alors voici les erreurs à éviter et quelques remèdes pour retarder la plongée dans les abîmes des classements.

Séparateur de chapitre

Erreur n°1 – Vous écrivez pour devenir riche

Si c’est le cas, arrêtez tout de suite ! Voici l’une des erreurs qui vous perdra.

On rencontre de nombreux cas d’auteurs qui ont réussi grâce à l’autoédition, mais comparé au nombre total c’est très peu. Nous vous souhaitons d’être le prochain E.L. James, auteur autoédité au combien connu avec son Fifty Shades of Grey.

L’argent ne doit pas être la motivation première. Gardez dans un coin de votre tête que le plus important est de partager ce que vous avez écrit.

Effectivement, selon plusieurs sources, un auteur autoédité peut prétendre en moyenne à 500€ de gains pour un livre (numérique et broché). Donc sur la vie d’un livre ce n’est pas mirobolant.

Toutefois, pour mettre toutes les chances de votre côté, gommez toutes les erreurs qui vont suivre. À défaut d’avoir beaucoup d’argent, vous proposerez un livre digne d’être lu.

Séparateur de chapitre

Erreur n°2 – Vous demeurez un auteur débutant

Tout le monde débute, mais ce n’est pas une raison pour le crier sur les toits.

Car malheureusement, qui dit auteur débutant, dit probablement inexpérimenté. Ce n’est pas le cas bien évidemment, car vous avez pris conscience de toutes les erreurs que nous vous proposons à éviter, mais tout de même, la pensée collective et orientée par les mots est ainsi.

Soyez tout simplement un auteur et oubliez tout ce qui vous ramène à un nouvel auteur autoédité dans toutes vos communications.

Libérez-vous de votre vie à côté. Quand vous écrivez, vous êtes un auteur ! Vos lecteurs n’ont pas besoin de savoir ce que vous faites exactement dans votre vie, pour eux vous êtes l’auteur qu’ils désirent lire.

Séparateur de chapitre

Erreur n°3 : Vous ne savez pas pour qui vous écrivez

Voilà un point crucial. Écrire est un plaisir et doit tout d’abord le rester. Mais ensuite, pour partager ses écrits et éviter le flop, tout auteur doit se représenter la personne pour qui il écrit. Une femme n’appréciera pas les mêmes scènes qu’un homme plus jeune. Si votre cible est les femmes, elles préféreront plus de romance que les hommes qui n’accrocheront pas. C’est bien évidemment une généralité, mais c’est primordial de se représenter cet homme ou cette femme qui lira vos lignes.

L’auteur autoédité débutant oublie souvent qu’il écrit pour un lecteur, son lecteur. Il est primordial de l’imaginer dans son quotidien, de le comprendre.

Lorsque vous saurez pour qui vous désirez écrire, vous pourrez coucher plus facilement les mots attendus par ce lecteur, votre lecteur idéal, puis vos lecteurs.

Ensuite les choix que vous prendrez seront également selon ce lecteur, pochette, prix…

Séparateur de chapitre

Erreur n°4 : Votre texte n’est pas protégé

Dans l’édition et l’autoédition, il existe des règles auxquelles vous ne pouvez pas déroger.

Vous devez déposer votre livre à la Bibliothèque Nationale pour les livres français.

Toutefois, ce n’est pas une protection de la création de votre oeuvre, de votre propriété de celle-ci. Il existe plusieurs méthodes, la meilleure, bien que payante est un dépôt dès le premier jet. Celui-ci attestera de votre propriété de l’histoire.

Ensuite le dépôt à la BNF, attestera de votre propriété de l’oeuvre finale.

Malheureusement, vous ne serez pas à l’abri des copies illégales. Dès qu’un livre est en vente, il est, quel que soit son volume de vente, rapidement disponible chez les pirates. Vous ne pourrez pas faire grand chose, au-moins, vous gagnerez des lecteurs.

Séparateur de chapitre

Erreur n°5 : Vous n’avez pas préparé votre bulle marketing (site, réseaux sociaux et mailing-list)

Un auteur autoédité met plus d’un an avant de réussir à faire connaître son livre.

D’où l’importance de savoir préparer son environnement bien avant la sortie de son premier livre. Si c’est déjà trop tard, rien n’est perdu pour le second. Ne faîtes pas les mêmes erreurs.

Avant même, la sortie d’un livre, vous devez avoir mis en place, une page Facebook, un site auteur (ou un blog), discuté avec de nombreux auteurs et lecteurs sur la toile. Attention, vos profils doivent être publics. Sinon à quoi bon se cacher pour promouvoir vos écrits ?

En parallèle, vous devez avoir mis en place un système de mailing-list pour informer vos lecteurs. Même si au début vous n’en avez qu’un ou deux, ne perdez pas de temps à tout mettre en place. Ces lecteurs seront très heureux de vous aider et vous gagnerez en professionnalisme pour les suivants qui arriveront.

Une mailing-list offre un lien privilégié avec votre lectorat, une relation différente de celle sur Facebook qui s’affiche à toutes et tous. Également, les mails ciblent mieux votre public. Ils sont ouverts en moyenne par 40% de vos contacts, alors que pour Facebook, vous ne toucherez pas plus de 10%.

Bien sûr, au début, gonflez votre audience sur Facebook pour amener les lecteurs potentiels à vous suivre. N’oubliez pas non plus de demander à vos amis sur les réseaux de rejoindre vos contacts mails.

Séparateur de chapitre

Erreur n°6 : Vous perdez votre temps sur les réseaux sociaux et sur internet

Combien de fois depuis ce matin vous êtes-vous connectés sur le site kdp d’Amazon ou sur le writing life de Kobo ? Combien ?

Trop de fois bien évidemment, et tout ce temps passé à espérer des lecteurs est perdu.

Alors, vous vous défoulez sur les réseaux sociaux, tous à profusion en espérant avoir le plus de like possible. Malgré tous vos efforts, le résultat est vain. Vous vous éparpillez et cumulez les erreurs de communication.

Choisissez seulement trois réseaux, pas plus pour débuter, c’est largement chronophage comme cela. Mais prenez votre temps pour faire du bon boulot. Avoir une belle page de présentation, faire des publications avec du sens pour obtenir des réactions puis des mentions J’aime.

Autre point très important, la pire sur les réseaux est de croire que le simple fait de publier amène des lecteurs. Non ! Publier attire l’attention, mais si votre bulle marketing est trop légère, le lecteur potentiel passera son chemin. À défaut de vendre des livres, vous collectionnerez les Like.

Séparateur de chapitre

Erreur n°7 : Vous n’avez jamais ou trop peu modifié votre bio

Si vous saviez le nombre de lecteurs potentiels qui consultent les biographies des auteurs qu’ils ne connaissent pas, vous retravaillerez votre bio immédiatement. D’ailleurs nous vous conseillons de le faire de ce pas. Arrêtez de lire la suite, vous retrouverez les autres erreurs à éviter ensuite.

L’auteur, tellement heureux de publier un roman pour la première fois, se hâte et bâcle sa biographie. Il en a même oublié de relire et de faire une vérification orthographique.

Une ou plusieurs erreurs dans votre biographie sont rédhibitoires. Le lecteur potentiel se dira à coup sûr que votre livre doit être truffé de fautes.

Réécrivez votre biographie, comparez, inspirez-vous des meilleurs vendeurs. Une fois finie, relisez, et corrigez. N’oubliez pas le passage par un logiciel de vérification orthographique, ou une application en ligne. Il en existe des gratuites. Vous n’avez plus d’excuses !

Séparateur de chapitre

Erreur n°8 : Vous contacter est trop compliqué

Votre présence sur internet s’améliore, vous faîtes beaucoup d’efforts, mais il reste compliqué de vous contacter.

Que ce soit sur votre site web, votre page Facebook, ou les autres réseaux, pouvoir vous contacter doit être d’une simplicité enfantine. Le lecteur potentiel ne doit pas chercher trop longtemps, car il fermera la fenêtre de son navigateur plutôt que perdre ses minutes si précieuses.

Sur Facebook, Twitter, et autres, laissez la possibilité d’être contacté et surtout répondez !

Sur votre site, le plus important est le formulaire de contact qui permet à chacun de vous envoyer un message. Toujours la même règle, répondez !

Ainsi vous entamerez le dialogue, c’est une des clés de votre succès.

Séparateur de chapitre

Erreur n°9 : Vous exagérez la réalité

Soyons francs, soyez francs !

Vous ne pouvez pas vous présenter comme un auteur à succès, si votre livre se noie dans les classements de vente.

Le lecteur n’est pas stupide, il doit pouvoir avoir accès à tout ce que vous lui exposerez. Si vous avez reçu des critiques heureuses, diffuser-les pour prouvez votre bonne foi.

L’honnêteté fonctionne et sera récompensée dans la durée, croyez-nous sur parole. Et n’oubliez pas qu’il est plus simple de ne pas se mentir, car il existe toujours un retour de bâton.

Séparateur de chapitre

Erreur n°10 : Vous savez déjà tout et ne cherchez plus à évoluer

Un auteur évolue, qu’on se le dise.

Bien que vous soyez un nouvel auteur, oui auteur, cela ne vous dispense pas de continuer d’apprendre, de continuer de lire des méthodes d’écriture (que vous n’appliquerez pas forcément), de travailler vos tournures de phrase.

Ceci améliorera votre plume. Ceci vous permettra de rendre vos intrigues encore plus alléchantes.

Apprenez tous les jours, sinon vous ne ferez pas long feu.

Séparateur de chapitre

Erreur n°11 : Vous écrivez dans des styles plus vendeurs que le vôtre

Il est essentiel de rester dans ses domaines de prédilection. Après de nombreuses années dans l’écriture, vous pourrez aller à la recherche du plaisir dans d’autres styles, mais dans un premier temps, maîtrisez celui où vous vous sentez bien.

Le lecteur ressent tout ce que l’auteur écrit. S’il balbutie son texte, il s’en écartera. S’il maîtrise, il désirera lire ses autres ouvrages. Chaque genre à ses codes, et il est primordial de les connaître. Si vraiment vous désirez tenter l’aventure d’un style différent du vôtre, apprenez avant de vous lancer.

Le risque également est de vous perdre dans un autre style que vous n’affectionnez pas. Alors vous bâclerez le travail, les erreurs de style s’accumuleront et le résultat sera la perte de vos lecteurs.

Séparateur de chapitre

Erreur n°11 : Votre couverture ne semble pas professionnelle

Vous vous êtes épuisés à écrire votre roman. Le temps vous paraît trop long, vous voulez le publier au plus vite.

Ne négligez pas votre couverture, première rencontre avec votre public.

Travaillez votre couverture pendant l’écriture de votre roman. Ainsi vous pourrez obtenir un résultat net et précis, professionnel. C’est une des clés de votre réussite.

Séparateur de chapitre

Erreur n°12 : Votre livre sombre dans la mauvaise catégorie

Vous vouliez tellement voir votre livre à la place de numéro 1 que vous avez décidé de le classer dans des catégories prometteuses.

Vous réussirez peut-être, voire sûrement. Par contre ce n’est pas ce qui permettra de vendre votre livre. Le lecteur n’aime pas se faire avoir, vous vendrez quelques livres, mais ensuite ce sera terminé.

Il est primordial de bien sélectionner ses catégories pour que votre ouvrage s’épanouisse au fil du temps.

Séparateur de chapitre

Erreur n°13 : Votre description est bâclée

La patience, le nerf de la guerre de l’auteur autoédité. À vouloir retrouver rapidement votre livre sur Amazon ou Kobo, vous avez négligé la description de votre livre, les mots-clés.

Le lecteur qui, attiré par votre magnifique couverture, lira celle-ci avant de se lancer, et là, c’est la dégringolade. Votre description doit être exceptionnellement parfaite !

Travaillez là pendant l’écriture de votre roman, élaborez-en plusieurs. Retravaillez-la et demandez de l’aide à vos bêta-lecteurs. Associez du monde à cette démarche. Vos aides seront fiers de partager ensuite leur aide apportée.

Séparateur de chapitre

Erreur n°14 : Vous êtes trop sûr de vous, votre livre sera un best-seller !

L’orgueil de l’écrivain est important car il permet de se motiver. Il est crucial de l’entretenir. Mais il ne faut pas viser la Lune tout de suite, les astronautes n’ont pas réussi à fouler le sol lunaire lors de leur premier vol !

Soyez réaliste. Soyez conscient que le temps est votre meilleure arme. Ne soyez pas défaitiste si jamais votre livre ne se vend pas. Armez-vous de patience.

Séparateur de chapitre

Erreur n°15 : Votre livre n’est pas disponible en version papier

Tellement heureux de retrouver votre ouvrage sur Amazon, vous n’avez pas pris le temps de le formater pour une version papier.

Grave erreur.

Vous pouvez plus facilement diffuser un livre papier autour de vous. Vos amis, vos proches apprécieront de retrouver la matière.

C’est un canal à ne pas négliger. Depuis peu, Amazon propose de diffuser plus facilement en version brochée vos livres.

N’omettez pas les mentions légales, et le tour est joué, vous tiendrez enfin votre livre dans vos mains.

Séparateur de chapitre

Erreur n°16 : Vous n’osez pas demander de l’aide autour de vous

Pour un lancement, pour de la publicité, pour des avis. Vous ne réussirez jamais tout seul dans l’autoédition. Si tout cela vous rebute, cherchez absolument une maison d’édition qui s’occupera de tout cela.

Vous devez demander des avis sur un résumé, une couverture, un projet et de nombreux sujets qui permettront de consolider votre cercle.

Lors de la sortie de votre ouvrage, il est essentiel de réussir sa promotion. Seul, vous ne réussirez pas. Vos amis, vos contacts, les différents auteurs que vous croiserez pourront vous aider. N’oubliez pas de les solliciter.

N’omettez pas le fait que cet un échange, et qu’il serait parfait si vous partagiez aussi des auteurs que vous avez découverts. Le partage sera l’essence même de votre réussite dans votre promotion.

Séparateur de chapitre

Erreur n°17 : Vous vous interdisez de lire des livres proches du vôtre

Serait-ce la peur de lire un meilleur livre que le vôtre ? Ne pas risquer de piquer une idée ?

Il est intéressant de lire les livres se rapprochant de votre histoire. Déjà pour comparer en toute objectivité, mais également pour comprendre comment d’autres auteurs construisent leurs histoires. Vous pourrez aussi déceler des incohérences, des erreurs, qui vous serviront dans la construction de vos intrigues. Vous grandirez ainsi.

Certains auteurs célèbres ne se sont pas cachés en expliquant qu’ils avaient recopié des oeuvres connues. Picasso disait même :  » Les bons artistes copient, les grands artistes volent. »

Après nous ne vous demandons pas de plagier, ce serait du vol tout de même, mais de vous inspirez de ce qui se fait de mieux. Ensuite ce sera votre plume qui fera la différence.

Séparateur de chapitre

Erreur n°18 : Vous avez peur des commentaires

La critique est parfois cruelle, mais elle est doit toujours être constructive. Quel que soit le commentaire, remettez-vous toujours en question. Ne pensez que les mauvais avis viennent toujours d’autres auteurs jaloux. Votre roman ne plaira pas à tout le monde et les déçus le feront savoir, c’est ainsi.

Ne faîtes pas l’erreur de faire de vos commentaires pour votre ouvrage avec beaucoup d’étoiles car les lecteurs allumeront ensuite votre livre s’il ne les vaut pas. Cherchez de nombreux avis, argumentés, pour présenter votre ouvrage à sa juste valeur. Et s’il vaut cinq étoiles, elles s’engrangeront avec le temps.

Séparateur de chapitre

Erreur n°19 : Vous n’avez toujours pas commencé votre prochain livre

Que votre premier livre rencontre du succès ou non, ne vous arrêtez pas là. Vous êtes un auteur et un auteur écrit des livres.

Vous devez commencez le plus rapidement possible votre prochain ouvrage, le partager, en parler, demander des avis.

L’expérience montre qu’un auteur autoédité ne réussit pas avant son troisième ouvrage. Il existe bien sûr de nombreux contre-exemples, mais pour la majorité des auteurs, si vous n’avez pas écrit trois livres, vous pataugerez.

Donc, activez-vous, créez, écrivez vos prochains livres. Vous serez plus aguerris dans l’écriture, dans la promotion, dans tous les processus d’édition. Vous serez beaucoup plus proche de la réussite que lors de votre premier roman.

Séparateur de chapitre

Erreur n°20 : Vous n’avez pas été assez patient avant de publier votre roman

C’est selon nous, une des erreurs les plus importantes à éviter de faire, ou de reproduire. Car c’est la meilleure explication si votre livre ne se vend pas !

Se précipiter pour ressentir l’effet jubilatoire d’avoir publié son livre est très risqué. Publier son manuscrit alors qu’il n’a pas été retravaillé vous mènera à votre perte.

Le meilleur conseil est d’attendre, de patienter, de prendre son temps. Car il ne faut pas négliger de nombreuses étapes avant la publication.

Obtenez de nombreux retours de bêta-lecteurs, puis retravaillez votre texte. Attendez encore, et obtenez de nouveaux retours de bêta-lecteurs.

Ensuite, relisez bien votre texte pour éliminer le plus de fautes. Contactez un correcteur (il est possible d’en trouver qui offrent leur service, testez-en plusieurs) et retravaillez encore votre texte.

Puis il est essentiel de construire une solide base sociale, de développer un site ou un blog. Cela permettra de promouvoir votre livre.

Attendez que tout soit au point avant de vous lancer. Si c’est trop tard, appliquez-vous pour votre prochain livre.

Vous ne jouez pas une course contre la montre. N’oubliez pas que les éditeurs classiques mettent une année minimum pour préparer un livre à publier. Vous avez le temps.

Certes l’avantage de s’autopublier vous permet de gagner un peu de temps, mais ne bâclez pas le travail.

Conclusion

La liste des erreurs que nous avons proposée aurait pu être bien plus longue, mais concentrez-vous déjà sur tous ces pièges, et assurez-vous de publier un ouvrage abouti.

Si vous avez écrit plus de trois livres et que vous ne vendez aucun livre, posez-vous les bonnes questions. Qu’avez-vous négligé ?

Soyez prêt, soyez patient, soyez un auteur !

Lu 133 fois

Sébastien MAGVAL

Sébastien MAGVAL est le rédacteur en chef du site jemautoedite.fr. Blogueur, créateur de site internet, graphiste, dessinateur, il met à disposition toute son expérience pour jemautoedite.fr. Associé avec des auteurs autoédités, il se propose de développer une plateforme avec toutes les ressources nécessaires à l'autoédition.

Laisser un commentaire

Fermer le menu