Des millions d’ebooks !

Page d'accueil d'un site de vente
Séparateur de chapitre

Introduction

Avec le boom de l’autoédition et la popularité grandissante des livres numériques, le nombre d’ebooks est en plein essor. Le vôtre a sa place à prendre.

Votre livre a toutes les chances de se noyer dans les abîmes de l’autoédition. Que de travail pour un tel résultat !

Séparateur de chapitre

Combien d’ebooks en tout cohabitent dans les boutiques en ligne françaises ?

Bibliothèque

Quelle idée ai-je eu de me poser cette question ? Il est en effet très compliqué de trouver les chiffres exacts, mais après de nombreuses heures de recherche et de navigation, plusieurs ressortent.

  • Chez Amazon, on retrouve un peu plus de 3 millions d’ebooks dont 175000 en français. Environ 1,3 million de romans pour 90000 en français.
  • Chez Kobo, environ 5 millions d’ebooks. La proportion des titres français n’est pas référencée, mais je pense que c’est proche de ceux d’Amazon.
  • Tous les revendeurs confondus : beaucoup d’ouvrages se retrouvent chez les principaux vendeurs, d’autres sont en exclusivité. Après un calcul savant, nous pouvons parler au minimum de 6 millions d’ebooks, dont 250000, en français. Ce chiffre est encore plus impressionnant si on inclut les boutiques américaines.

Ces chiffres ne sont pas surprenants bien qu’ils paraissent impressionnants. Il faut savoir que pour Amazon, un nouvel ebook sort toutes les cinq minutes dans le monde.

Depuis quelques années, avec l’avènement des smartphones et tablettes numériques et surtout l’essor des liseuses, la demande pour les livres numériques augmente.

Et combien de livres au total me direz-vous ? Quelle concurrence pour les ebooks ?

Voilà un chiffre à donner le vertige. Pour le seul Amazon, on ne compte pas moins de 50 millions de titres, du magazine au roman de fiction. On frôle les 60 millions si on rajoute les autres marchands avec leurs exclusivités.

Il faut relativiser ce chiffre, car il prend en compte les doublons (versions différentes d’un même ouvrage), les livres épuisés et surtout les versions d’un même roman dans toutes les langues dans lesquelles il est traduit.

En français, il existe environ 1,5 million de livres physiques chez Amazon.

Séparateur de chapitre

Le monstre AMAZON

Le diable Amazon

La transition est toute trouvée. Cela ne va pas plaire à tout le monde, mais je vais parler un peu d’Amazon qui a construit un véritable empire de vente et de distribution du livre de tout format. Déjà, la firme américaine a un rôle important dans l’édition des livres. Elle commence à s’implanter dans l’édition physique et les dents grincent. Elle propose aux auteurs qui désirent s’éditer par leurs propres moyens et gratuitement de nombreux outils. Ceux-là même que d’autres maisons d’édition vous factureraient assez cher.

Beaucoup parlent de monopole, et il est vrai qu’Amazon jouit d’une position dominante. Mais avec la concurrence grandissante, Kobo et consorts, et l’amour du français pour le livre papier, tout ce petit monde devrait cohabiter dans les années à venir.

Je n’oublie pas les librairies qui ont un rôle important dans la transmission de leur ressentie de lecteur et leur conseil très professionnel. Elles ont une place à prendre dans ce monde mouvant de l’édition.

Les origines du monstre

Pour mémoire et information, il est intéressant de revenir aux origines du monstre. Comment Amazon a commencé dans les années quatre-vingt-dix ! La firme américaine avait été créée à la suite de l’accumulation des retours de livres des six principaux éditeurs américains de l’époque. Ces retours correspondaient aux livres invendus dans les librairies qui n’avaient donc plus de valeur commerciale pour les libraires et les maisons d’édition. Les livres étaient destinés à être détruits.

Jeff Bezos a réalisé qu’ils avaient une certaine valeur. Au lieu de voir tous ces livres se réincarner par la magie du recyclage en carton, il les a vendus en ligne.

Ce qui avait été considéré par les éditeurs comme des déchets, des livres médiocres, invendables, est devenu la mine d’or d’Amazon.

Depuis, peu de choses ont changé. Amazon vend ce que les éditeurs et une majorité de libraires en conséquence, méprisent. En faisant le parallèle avec les premières années d’Amazon, les titres autoédités ont simplement pris la place des déchets que constituaient les retours des années 90.

La place de l’autoédition

Amazon, et maintenant d’autres plateformes, laissent leur chance à l’autoédition et gagne ainsi du terrain sur le marché de l’édition. L’autoédition a de belles années devant elle. Il suffit de voir comment les éditeurs classiques s’arrachent certains auteurs autopubliés.

Effectivement, Amazon, encore plus si on l’associe à Kobo, a une position de monopole. Une position qui a été offerte sur un plateau d’argent par l’industrie traditionnelle du livre. L’edition traditionnelle qui n’a pas réussi à prendre le virage du numérique convaincue que son modèle perdurerait et tente de s’accaparer les gros vendeurs autopubliés. En parallèle, elle vend à prix d’or ses livres en numérique sur ces mêmes plateformes, quid de leur marge.

Pour accroître son monopole, Amazon a développé un format, pour Kindle et ne vends pas de format EPUB comme tous les autres vendeurs numériques. La firme américaine oblige ainsi les possesseurs de Kindle à acheter uniquement sur Amazon.

Mais il existe une parade. Je vous explique tout ici. Vous pourrez ainsi acheter un livre chez n’importe quel vendeur d’ebooks, n’importe quelle plateforme et le lire sur votre liseuses quelle que soit sa marque.

Le logiciel indispensable se nomme Calibre et je vous le présente dans cet article.

Séparateur de chapitre

Conclusion

Du plus grand éditeur au dernier auteur autopublié de livres électroniques, ils ont tous besoin de ses plateformes pour vivre et diffuser leurs œuvres physique et numérique.

La proportion de livres électroniques est intéressante. D’Amazon à Kobo, on retrouve environ une proportion de 10% maximum de livres numériques par rapport au papier. De toute évidence, le marché des ebooks et de l’autoédition n’est pas à pleine maturité.

Avec la popularité grandissante des lisseuses numériques, des offres de lecture illimitée et des applications de lecture gratuite, il faut créer son livre en numérique !

En 4 ans, le nombre de livres numériques disponibles a doublé. Cette croissance continue encore aujourd’hui d’être exponentielle d’où l’importance de diffuser un livre de qualité pour se démarquer.

Alors au travail !

Lu 225 fois

Sébastien MAGVAL

Sébastien MAGVAL est le rédacteur en chef du site jemautoedite.fr. Blogueur, créateur de site internet, graphiste, dessinateur, il met à disposition toute son expérience pour jemautoedite.fr. Associé avec des auteurs autoédités, il se propose de développer une plateforme avec toutes les ressources nécessaires à l'autoédition.

Laisser un commentaire

Fermer le menu